A propos de l'auteur
Fondateur et Directeur de Palestinian Media Watch https://palwatch.org/

Source Palestian Media Watch, https://palwatch.org/

 

Jésus “le premier Palestinien” et  “le premier martyr islamique”

 

Itamar Marcus (29 déc.2019)

 

Tawfiq Tirawi, haut dirigeant palestinien et membre du Comité central du Fatah a publié sur sa page Facebook personnelle ( 24 décembre 2019): “C’est Noël béni, l’anniversaire de notre seigneur Jésus le Messie, le premier Palestinien et le premier Shahid (martyr islamique).”

 

Laila Ghannam, gouverneure de district de Ramallah déclare également :”Le peuple palestinien tout entier célèbre Noël parce que nous sommes fiers que Jésus soit palestinien.” [Journal officiel de l’Autorité palestinienne Al-Hayat Al-Jadida, 24 décembre 2019]

 

Muwaffaq Matar, membre du Conseil révolutionnaire du Fatah et chroniqueur régulier du quotidien officiel de l’AP, écrit quant à lui : “Si quelqu’un pouvait gagner le prix Nobel de la paix chaque année pour toujours, c’est Jésus le fils palestinien de Marie qui est né à Bethléem… le fils palestinien Jésus de Marie a été victime …”[Journal officiel de l’Autorité palestinienne Al-Hayat Al-Jadida, 26 décembre 2019]

 

Il convient de noter que l’expression de Tirawi «notre seigneur Jésus» n’est pas une indication de l’acceptation palestinienne des principes du christianisme. Selon la tradition islamique, comme l’explique la citation suivante de la principale personnalité religieuse de l’AP, PA Mufti Muhammad Hussein, Jésus serait un musulman qui a prêché l’islam : “Nous parlons d’une chaîne continue [de prophètes de l’islam], d’Adam à Muhammad. C’est une chaîne continue, représentant l’appel au monothéisme et la mission de l’islam … Les prophètes étaient tous de même religion [Islam]… Jésus est né dans ce pays. Il a vécu dans ce pays. On sait qu’il est né à Bethléem… Il a également vécu à Nazereth, a déménagé à Jérusalem. Il était donc un Palestinien par excellence… Nous respectons Jésus , nous croyons en lui [en tant que prophète musulman], tout comme nous croyons en Mahomet. ”

Selon la tradition islamique, que l’Autorité palestinienne a maintes fois répétée à son peuple, parmi les récompenses que le martyr islamique reçoit au paradis de l’islam, on compte 72 vierges aux yeux noirs. Alors, prétendre que Jésus, qui était un Judéen (Juif), était un Palestinien est absurde pour les chrétiens croyants, et dire qu’il est maintenant au paradis islamique avec 72 vierges est considéré par beaucoup comme une diffamation.

 

 

Enfin, l’Autorité palestinienne, se considérant comme faisant partie de la nation de Jésus, dit maintenant qu’en plus d’être une fête religieuse pour les chrétiens, Noël est également une fête nationale pour les Palestiniens. Le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lui-même a déclaré que Noël était une fête nationale palestinienne:

“Noël est une fête nationale-religieuse et pas seulement religieuse. Pour nous tous, Palestiniens, cette fête est la nôtre. Par conséquent, nous la célébrons, tous. Les dirigeants palestiniens vont à l’église pour assister à la messe [de Noël]… C’est notre obligation de le faire, parce que – comme je vous l’ai dit – c’est une fête religieuse pour notre peuple [chrétien], et vous êtes notre peuple, et c’est [aussi] une fête nationale pour nous tous. ” [Nouvelles officielles de PA TV, 28 décembre 2019]

 

Le Fatah de Mahmoud Abbas dans un titre sur sa page Facebook officielle a également déclaré: “Noël est un jour férié palestinien… Les célébrations de Noël en Palestine revêtent une importance particulière, car elles sont clairement devenues un jour férié national auquel tout notre peuple participe, depuis le président palestinien de [l’Autorité palestinienne [Mahmoud Abbas] jusqu’au dernier des enfants. ” [Page Facebook officielle du Fatah, 20 décembre 2019]

 

Comme l’a documenté à maintes reprises Palestinian Media Watch, l’Autorité palestinienne réécrit l’histoire, ancienne et récente, en fonction de ses besoins politiques et internes. En tant que peuple sans histoire qui tente de créer une identité nationale, enseigner aux Palestiniens que Jésus, l’une des figures historiques les plus importantes et les plus admirées, était un Palestinien, est leur tentative de tromper principalement leur propre peuple en lui faisant croire qu’il n’a pas seulement une histoire ancienne mais une glorieuse identité nationale.


SHARE